Quelques-uns de nos groupes en formation

ENRICHISSEMENT - Santé alimentation et sécurité

Informations



Les étiquettes

Nombre d'informations sont importantes sur les étiquettes. En nutrition et en sécurité alimentaire, le fabriquant se doit de livrer une quantité d'information utile pour le consommateur.



Nutrition: Sur la charte nutritionnelle, vous pouvez facilement évaluer le nombre de gramme (g) par quantité de nutriments: Les glucides totaux (les sucres complexes-les bons, et, les sucres simples-les mois bons souvent appellés «sucre»), les lipides totaux (les gras monosaturés et polyinsaturés-les bons, et, les gras saturés et trans-les moins bons) et les protéines. Pour les glucides et les lipides, le fabriquant indiquent souvent leurs sous-catégories. Les glucides comportent en sous-catégorie les «sucres», et, les graisses voient leur sous-catégorie dévoiler tous les gras, sinon seulement les «gras saturés» et «gras trans».

C'est ainsi que sur l'étiquette, vous pourrez lire, 1er exemple: «par 30g d'aliment; glucide 26g et de ces 26g, 25g sont issues des sucres. Encore, 2e exemple: «par 40g d'aliment; glucide 32g, sucre 29g; lipide 7g, gras trans 3g et protéines 8g (sans sous-catégorie pour les protéines). Voyons que dans ce dernier exemple d'étiquette, il y avait plus d'information. On peut alors faire un comparatif: L'aliment donne 8g de protéine, livre 7g de gras dont 3g ne sont pas bons et amène aussi 32g de glucide, dont 29g ne sont pas de bons glucides pour la santé (sucres simples).

Outre les 3 composantes de base, protéine, lipide et glucide, le niveau de sel est un élémnt non négligeable. Prenons un aliment qui semble sain car, riche en protéine, pauvre en sucre simple et pauvre en mauvais gras; mais s'il possède au-dessus de *100g de sodium (sel) par 30g d'aliment, il sera considéré modeste au niveau nutritionnel. Dans une alimentation dite normale, l'apport en sel est suffisant pour combler les besoins de base, sans avoir à consommer des aliments avec des ajouts inopportuns. Certain diront le sel donne du goût? -Apprenez et apprenons aux autres à manger les aliments sainement, avec leurs goûts naturels! De plus, des épices comme le curcuma et la coriande sauront relever la saveur.

*100g de sel est peu dire. Pour être riche en sel, l'aliment contient moins de 100g par 30g de poids.



Sécurité: Sur les liste des ingrédients, il faut savoir que l'ordre de concentration est décroissant. Si les premiers ingrédients son: Eau, extrait de fruit, arôme artificielle, acide citrique et sulphites; nous comprenons que l'eau est la partie la plus importante de l'aliment, alors que les sulphites deviennent moins concentrés. Cette information importe quant à la consommation ou non pour une personne intolérante. Si le client est intolérant aux kiwis, et que cet aliment est en dernier dans la liste, la consommation pourrait être envisagée. Tout dépend du niveau d'intolérance. Évidemment, si le client était allergique (différent de l'intolérance), la consommation est à proscire.

L'inscription sur l'étiquette d'allergène (substance dans l'aliment reconnu en statistique ayant un potentiel allergénique) est obligatoire. Ils peuvent être écrit en synonyme et c'est pourquoi le responsable du client (restaurateur, éducatrice, préposé à la restauration du souper caritatif, etc.) doit connaître ces synonymes. Dans l'incertitude; faire la recherche du mot qui intérroge. Par exemple, l'étiquette comportant que le mot «glutamine» pour une allergie au lait est à risque pour le client.

Connaître les synonymes de «lait» sur l'étiquette est important, en voici quelques-uns: Lactose, lactoalbumine, caséine, petit-lait, lactosérum, leucine, proline et sérine. Encore d'autres mots peuvent induire la présence de traces de lait.



Je veux m'inscrire à une formation