Quelques-uns de nos groupes en formation

ENRICHISSEMENT - Formation en secourisme

Informations



L’éclosion actuelle de maladie à virus Ebola (MVE) qui sévit en Afrique de l’Ouest (Guinée Conakry, Libéria, Nigéria et Sierra Leone) est la plus importante jamais observée. Un cas a été déclaré au Sénégal mais il s’agissait d’un cas importé sans transmission à l’intérieur du pays. Au 10 septembre 2014, 4293 cas dont 2296 décès ont été rapportés par ces 4 pays à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Celle-ci a déclaré le 8 août 2014 qu’il s’agissait d’une urgence de santé publique de portée internationale.

1- CRITÈRES DE MALADIE La personne atteinte de MVE présente de la fièvre (≥ 38,5ºC) et un syndrome pseudo-grippal: Arthralgie inexpliquable (douleur articulaire), myalgie, fatigue, céphalée, toux. D’autres symptômes tels des vomissements, de la diarrhée et des saignements peuvent être présents.

2- CRITÈRES D’EXPOSITION En plus des symptômes présentés par le patient, il faut demander à celui-ci s’il a voyagé en Guinée Conakry, au Libéria, au Sierra Leone, au Nigéria ou en République démocratique du Congo dans les 21 jours précédant le début des symptômes ET s’enquérir s’il a eu des expositions à risque : contact direct avec un patient ou un animal ou des liquides biologiques provenant d’un patient fortement suspecté ou confirmé d’être atteint d’une MVE.

QUE FAIRE si un patient répond à ces critères?

1- Lui faire porter un masque de procédure ou chirurgical et lui demander de se laver les mains;

2- L’isoler dans une pièce avec porte fermée, ou à une distance d’au moins 2 mètres des autres patients;

3- Le professionnel qui l’évaluera devra appliquer les mesures de protection énumérées dans le document mentionné ci-haut;

4- Aviser la direction de santé publique, recourir au service d'un ambulancier/paramédic en faction (isolement rapide dans l'ambulance) ou appeler le 911 selon l'état du patient;

5- Pour les professionnels de la santé, si la possibilité d’une MVE persiste, ne faire aucune procédure diagnostique (radiographie, ponction veineuse ou autres), et rapidement orienter le patient au centre hospitalier de référence habituel du patient, si votre milieu n’est pas outillé pour l’investigation et le traitement de ce cas.

La période d’incubation se situe entre 2 et 21 jours. La période de contagiosité débute au moment de l’apparition des symptômes. Ainsi, le contact d’un cas suspect n’est pas considéré contagieux et ne doit pas être mis en isolement s’il ne présente pas de symptôme. Il n’y a aucun traitement hormis ceux pour le support vital. Des traitements sont en expérimentation actuellement et ne sont pas disponibles pour utilisation régulière.



Je veux m'inscrire à une formation